En quête de spiritualité, direction l’Inde

Par les fondatrices, Sandrine et Philippine


Après de longs mois à gambader dans les champs français pour développer La Belle Meunière, nous avions besoin de nous recentrer sur un autre aspect essentiel : la spiritualité.

L’Inde était le lieu idéal pour travailler en paix et faire le vide autour de nous. Nous sommes donc parties toutes les deux à la conquête du nord-ouest de l’Inde, découvrir la sublime région du Rajasthan.

Direction l'Inde, La Belle Meunière


Notre voyage a débuté à Jaipur, la capitale de cette État culturellement très fort et qui reflète à merveille le mode de vie de l’Inde ancestrale. Du palais des vents aux petits marchés, des façades ajourées aux étals de tissus, Jaipur a été pour nous une révélation. Communément appelée ville rose (car ses maisons, ses remparts, ses temples et ses tours sont toutes roses), nous l’avons surnommée la ville de la beauté. En habits traditionnels, peu maquillées mais toujours très bien apprêtées dans leurs voiles colorés, les femmes sont d’une élégance folle ! Elles nous ont inspiré notamment les rituels beauté de La Belle Meunière. 

Notre périple s’est ensuite prolongé à Udaipur, la plus douce des villes du Rajasthan, sublimement bordée par cinq lacs. Au fil de l’eau, nous avons admiré le City Palace. Ici, les eaux se mélangent aux parfums des fleurs. Les dégradés de couleurs et la richesse des matériaux laissent ensuite place à une petite ville ou les ruelles grimpent le long des collines. Sur chaque façade de maison, on devine les divinités peintes autrefois, qui protégeaient chaque habitant comme le blé tressé qui portait bonheur aux agriculteurs de nos campagnes…les cultures ancestrales sont présentes partout dans le monde et La Belle Meunière souhaitait les sublimer ! 

Après les villes, place aux campagnes ! Nous souhaitions nous frotter de plus près aux gens du bout du monde et comprendre comment l’agriculture Indienne faisait vivre des millions de familles. Nous avons découvert bien plus que ça : une réelle philosophie de vie et des histoires de famille qui puisent leur énergie dans les champs.

Nous avons passé plusieurs jours à arpenter le doux village rural d’Abjabgarh. Ici, dans la région de Shekhawati, les collines et les escarpes sont entrecoupées de lacs saisonniers, de petits hameaux ruraux, de marché et d’agriculture de subsistance. Les céréales apparaissent comme la nourriture de base et sont reconnues pour leurs valeurs nutritionnelles. Avec un savoir-faire et une technologie moderne, il semble si naturel de pouvoir les utiliser en cosmétique ! Malgré la barrière de la langue, les femmes du village nous ont appris comment elles semaient des graines de blé dans les bassines pour laver et hydrater la peau des bébés, abimée par le soleil et les chaleurs indiennes. Des remèdes de beauté universels, voilà tout l’objectif de notre recherche ! 

Et comme un voyage indien ne peut s’achever sans avoir vu le Taj Mahal et le Fort rouge, nous avons clôturé notre aventure à Agra. Nous avons été envoutées par l’histoire et la beauté du Taj Mahal, reconnu aujourd’hui comme la merveille la plus parfaite de l’art indo persan. Le Fort Rouge, quant à lui, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO est le symbole de l’empire mongol et fut surtout pour nous le symbole de la fin de notre aventure Indienne… mais le début de notre aventure La Belle Meunière !